Un écologiste du centre droit avec des solutions pragmatiques pour une politique environnementale durable!  Le 20 octobre, Mathieu Gauss au Conseil national !

     

 

L'écologie au sein de ses préoccupations principales:
Sous le slogan ''Citoyen, progressiste et écologiste'', Mathieu Gauss lance sa campagne pour le Conseil National. Dans cette campagne, son sujet principal et prioritaire est l'environnement.

''Le tournant écologique ou plus tôt la crise écologique est réelle, ce problème n’est plus un problème d’ordre politique, c’est une question de survie. Nous devons agir, pas demain ni après demain ni dans une année, aujourd’hui, nous devons créer des projets, changer peu à peu nos habitudes, être plus attentif, rendre notre quotidien plus respectueux envers l’environnement, réduire notre empreinte écologique. Les solutions existent. À nous d'agir. Pour les générations actuelles et futures.'' Mathieu Gauss

-> Soutenir la campagne de Mathieu Gauss

 

Trois grands dossiers seront au centre de ses préoccupations: l'écologie, l'égalité des droits ainsi que la formation professionelle.

écologie:
Transition écologique, sortie du nucléaire, énergies renouvelables.

égalité:
salaires égaux pour hommes et femmes. 

formation professionelle:
mise en valeur de la formation professionelle, obligation pour les entreprises de former des apprentis.

 

 

Mathieu Gauss, candidat au Conseil national, sera intervenant pour le PBD lors des débats suivants:

  • Table ronde de l'association Passerelles, le vendredi 27 septembre 2019 à 18h30, avec pour thématique le rôle de la confédération et ses priorités en faveur de l'intégration des étrangers, à Fribourg.

  • Le grand débat d’Avenir Jeunesse, le mardi 1er octobre 2019 de 18h30 à 20h30, sur le climat, la prévoyance et le marché du travail de demain, à la Place de la Palud 2, dans la salle du Conseil communal de Lausanne (sous inscription!)

Autres dates relatives à la campagne sont citées sous l'onglet Agenda.

 

 

Fribourg: Trois candidats PBD sont en lice pour les élections fédérales

Conseil national: Anthony Jaria, Alexandre Korkia et Mathieu Gauss
Lors de la séance de comité du 22 mai 2019, le PBD Fribourg a un nouveau candidat au Conseil National et se lance dans la course pour le Conseil aux Etats Lors de la séance de comité du PBD Fribourg du 22 mai 2019, le Vice-Président Jonathan Pernet a annoncé aux membres présents qu’il devra quitter le canton ces prochains mois pour des raisons professionnelles. C’est donc logiquement qu’il renonce à sa candidature au Conseil National, mais garde sa place de Vice-Président et soutiendra activement la liste PBD jusqu’aux élections d’octobre. D’un autre côté, Mathieu Gauss, Vice-Président des JPBD Fribourg, a exprimé sa volonté de se lancer et a été proposé comme candidat au Conseil National, candidature validée à l’unanimité par le comité. Son expérience politique avérée, notamment comme ancien Vice-Président du Conseil des Jeunes, et ses connaissances dans le domaine de l’écologie sont en effet des plus-values certaines. Mathieu Gauss sera donc le troisième candidat du PBD Fribourg pour le Conseil National en lieu et place de Jonathan Pernet. 

Conseil aux Etats: Anthony Jaria
Le PBD Fribourg a décidé de déjà lancer un premier candidat au conseil aux Etats, en la personne du Président Anthony Jaria. Celui-ci a notamment fait valoir son parcours professionnel dans l’administration fédérale, au sein de laquelle il travaille depuis plus de douze ans et est aujourd’hui cadre supérieur. Déjà régulièrement sollicité dans son quotidien professionnel pour prendre position au nom de son administration lors des procédures de consultation des différents offices, il possède les connaissances et les compétences nécessaires pour appréhender les dossiers qui sont traité au Parlement dans toute leur complexité. Il espère mettre à profit son pragmatisme et son sens du consensus pour participer à enfin trouver des solutions sur les grands dossiers comme les retraites, le tournant énergétique, les relations avec l’Union Européenne, le congé parental ou encore l’égalité des droits pour les minorités. La forte polarisation de la législature précédente n’ayant malheureusement pas permis d’avancer de manière significative sur ces dossiers.